retour

Compiègne - Université de technologie (UTC)

  • Compiègne [Oise]
  • 2014
Réalisé
Façade sud et est (Photo Ameller & Dubois)

Façade sud et est (Photo Ameller & Dubois)

Détail de la façade sud (Poto Ameller & Dubois / Intellibat)

Détail de la façade sud (Poto Ameller & Dubois / Intellibat)

Détail d'angle (Photo Ameller & Dubois)

Détail d'angle (Photo Ameller & Dubois)

(Photo Ameller & Dubois)

(Photo Ameller & Dubois)

Détails de façade et coursive (Photos Noëlle Hoeppe)

Détails de façade et coursive (Photos Noëlle Hoeppe)

Escalier central (Photo Ameller & Dubois)

Escalier central (Photo Ameller & Dubois)

Couloir (Photo Noëlle Hoeppe)

Couloir (Photo Noëlle Hoeppe)

(Photo Jean-Christophe Hecquet)

(Photo Jean-Christophe Hecquet)

Accueil et couloir (Photo Ameller & Dubois)

Accueil et couloir (Photo Ameller & Dubois)

Hall d'accueil en fin de journée (Photo Noëlle Hoeppe)

Hall d'accueil en fin de journée (Photo Noëlle Hoeppe)

Hall d'accueil à la nuit tombée (Photo Noëlle Hoeppe)

Hall d'accueil à la nuit tombée (Photo Noëlle Hoeppe)

(Photo Noëlle Hoeppe)

(Photo Noëlle Hoeppe)

(Photo Ameller & Dubois)

(Photo Ameller & Dubois)

(Photo Noëlle Hoeppe)

(Photo Noëlle Hoeppe)

Plan du rez-de-chaussée

Plan du rez-de-chaussée

Complexe de formation, de recherche et de relations entre l'industrie et l'université.

Laboratoires, salles de cours, bureaux, espaces de détente, auditorium, lieu d'expositions publiques.

Initialement programmé comme spécialement dévolu à la recherche et l'innovation en matière de transports, un an après sa mise en service cet équipement a été "promu" au rang plus général de Centre d'innovation de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC), toutes disciplines associées.

En 2015, cette réalisation cofinancée par le Conseil de l'Europe a été publiée par le magazine AMC parmi les dix bâtiments tertiaires les plus remarquables d'une année d'architecture en France.

Le bâtiment est constitué de plateaux en plan libre sur trois niveaux, implantés à l’abri des crues. Ses façades sont habillées de panneaux en bois constituant, au gré des besoins et des orientations, des brise-soleil, des opacités ou de simples encadrements de baies. Ses terrasses extérieures et ses espaces intérieurs en double-hauteur offrent des lieux de détente intégrés à la composition, tout en proposant une figure homogène qui renforce l’identité et la lisibilité d’un équipement aux fonctions très diverses.

L'orientation est-ouest de ce parallélépipède est adaptée aux vents dominants. Au nord, la grande transparence des vitrages permet d’orienter le front bâti vers le parc et d’éclairer largement les laboratoires. Au sud, les brise-soleil sont orientables pour les bureaux, et fixes pour les salles de cours et le laboratoire de recherche en mécanique musculaire. L’ensemble constitue une véritable façade bioclimatique adaptable « à la demande », susceptible de répondre aux souhaits de protection visuelle ou solaire des occupants. La mise en œuvre aléatoire des panneaux ouverts, entrouverts ou refermés, la stricte répétition de la trame porteuse enrichissent le langage architectural en évitant la lecture banalisée d'un simple immeuble de bureaux.

Répartis le long des façades en fonction des besoins, les loggias et les jardins suspendus constituent des lieux d’échanges ouverts sur l’extérieur.

L'image proposée représente justement et sans ostentation la vocation du bâtiment. La mise en œuvre de principes simples et de bon sens, associés à des techniques avancées, permet d’apporter une réponse sensible aux problématiques écologiques, et offre une identité signifiante à l’établissement.

Par les transparences et les larges vitrages du rez-de-chaussée, les accès et la salle d’exposition sont valorisés, soulignant la vocation de vitrine technologique du centre d’innovation. La salle d’exposition, implantée à l’angle sud-est, s’offre au regard des visiteurs dès l’entrée. Elle se prolonge par le hall traversant, largement ouvert sur le parc.

Les logiques constructives permettent au bâtiment de s’adapter facilement à d’autres organisations tout en conservant l’ensemble de ses qualités. Des possibilités d’extension fonctionnelles sont prévues pour s’intégrer facilement à la composition générale sans adaptation majeure : au nord, dans le prolongement du hall, une galerie où des espaces d’accueil pourront naturellement conduire au futur amphithéâtre de 700 places. À l’ouest, le projet pourra se prolonger par des halles industrielles supplémentaires, aisément accessibles par la circulation commune au sud, le long de la voirie d’accès.

La mise en œuvre de tels principes clairs, simples et signifiants, contribue à une bonne insertion urbaine et une bonne adéquation aux principes environnementaux respectés par le maître d'ouvrage.

De son acier verni noir adouci par les tons clairs du hêtre, un escalier suspendu de quatorze tonnes vient sutturer les trois niveaux de ce bâtiment à usages multiples et vocation unique : l'innovation technique.

MAÎTRE D'OUVRAGE
Conseil régional de Picardie
Responsable de l'opération : Thierry Davelu
Resposnable du patrimoine immobilier : GIlles Davesne

ARCHITECTE MANDATAIRE
Ameller Dubois • architectes à Paris

BUREAUX D'ÉTUDES TECHNIQUES
C&E (structure)
L.B.E.
(fluides)
Gecob Conseil (environnement)

SIMULATIONS THERMIQUES
Noléo Conseil

PAYSAGISTE
Endroits en vert

SURFACE
Bâtiment : 5 200 m2
Parc : 11 800 m2

COÛT
8,8 M€ HT

CONCEPTION
2009

LIVRAISON
2014

Maître d'ouvrage
Conseil régional de Picardie
Lieu
Compiègne [Oise]
Dates
2009 - 2014
Surface
5200 m²
Coût
8,8 M€ HT
Architectes
Philippe Ameller et Jacques Dubois. Assistés de : Stéphane Vedrenne, Laurent Machet, Christiaan Weiler, Arne von Seidlitz, Haithem Oueriemmi, Pascal Bardi.
télécharger la fiche de présentation